Le réchauffement climatique et l’actualité

 

Aujourd’hui, la question du réchauffement climatique est au coeur de plusieurs débats internationaux.

 

Le G7

  • Qu’est-ce que le G7 ?

Le G8 (pour « Groupe des huit »), actuellement connu sous le nom G7Groupe des sept »), est un groupe de discussion et de partenariat économique de huit pays parmi les plus grandes puissances économiques : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Russie, Royaume-Uni, Italie, Canada, dont l'un, la Russie, est suspendu depuis 2014.

Les dirigeants des pays du G7 se réunissent chaque année lors d'une réunion regroupant les chefs d'État ou de gouvernement, ainsi que les présidents de la Commission et du Conseil européens.

  • Pourquoi on en parle ?

Les dirigeants du G7 se sont réunis à Taormina en Sicile les 26 et 27 mai 2017 pour essayer de trouver des accords sur les sujets importants du moment : le climat ou le commerce.

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G7, ont certes trouvé quelques terrains d'entente, à commencer par la lutte contre le terrorisme après l'attentat meurtrier de Manchester, cependant, certains sujets sont restés délicats comme le changement climatique.

Sur ce point, les Européens (Allemagne France, Italie et Union européenne), le Japon et le Canada ont essayé de faire changer d’avis le président des Etats-Unis, en vain.

 

En effet, le président Trump refuse catégoriquement l’ Accord sur le climat de Paris* car il pense que l’Homme n’est pour rien dans le changement climatique mais surtout que cet accord va faire disparaître des emplois et faire baisser des revenus aux Etats-Unis.

L’ Accord sur le climat de Paris

 

  • Qu’est ce que l’ Accord de Paris sur le climat ?

 

L'Accord de Paris est le premier accord universel sur le climat. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Il a été approuvé par l'ensemble des 195 délégations le 12 décembre 2015 et est entré en vigueur le 4 novembre 2016.

L’objectif de cet accord est de contrôler le réchauffement climatique et limiter l’émission de gaz polluants ou à effets de serre.

 

  • Pourquoi on en parle ?

 

Le 1er juin, Donald Trump a annoncé que les États-Unis se retiraient de l'accord de Paris sur le climat. Promesse de sa campagne de 2016 et décision longtemps repoussée, cette sortie devrait permettre, selon le président, de protéger les emplois et les revenus des américains.

 

  • Les américains sont-ils d’accord ?

 

Le président semble diviser, une fois de plus, la population américaine. Tandis que ses électeurs sont contents de ce retrait, des entreprises, des maires et même des gouverneurs annoncent leur volonté de poursuivre les engagements. Ils veulent atteindre l'objectif de réduction de 28 % des émissions de gaz à effet de serre fixé par Barack Obama. Les gouverneurs des états de New York, de Washington et de Californie, qui représentent un cinquième de la population du pays, annoncent la formation d'une « alliance » pour soutenir les initiatives écologiques.

 

  • Qu’en pense le reste du Monde ?

 

La communauté internationale semble quant à elle clairement unie face à ce revirement. La Chine, premier émetteur mondial, s'engage fortement dans le cadre de l'accord de Paris. Avec le France, elle a appelé Donald Trump à revoir sa position.

En pratique, le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat prendra du temps. Les mécanismes prévus par le traité en cas de désistement ne devraient rendre effective la sortie américaine qu'en novembre 2020, soit lors des prochaines élections présidentielles.

Retour à l'accueil