THOMAS PESQUET

C’est qui ?

Thomas Pesquet, né en 1978 à Rouen, est un astronaute français de l'Agence spatiale européenne. Après une formation d'ingénieur aéronautique, Pesquet a occupé différents postes dans l'industrie aérospatiale et à l'agence spatiale européenne avant de devenir, en 2004, pilote de ligne. En 2009, il fait partie des six candidats retenus pour former le troisième groupe d'astronautes européens sélectionnés par l'agence spatiale.

 

Pourquoi on en parle ?

Parce qu’à 38 ans, Thomas Pesquet va realiser son rêve ! Aboutissement de huit années de travail, il s’est envolé pour la Station Spatiale Internationale (ISS) le 17 novembre 2016 à bord de Soyouz MS-03. L’équipage va occuper l’ISS de novembre 2016 à mai 2017.

C’est important ?

Oui, car il est (seulement) le dixième Français à partir dans l'espace !

 

Et maintenant ?

Thomas Pesquet boucle sa première semaine dans l'espace. L'astronaute français est arrivé samedi 19 novembre dans la Station Spatiale Internationale. Il y restera six mois, pour mener une centaine d'expériences scientifiques, et a accepté d'être "l'envoyé spatial" de franceinfo.

Chaque samedi, Thomas Pesquet leur donnera des nouvelles de l'espace, à partir du 3 décembre. Il leur enverra ses impressions, leur racontera sa vie à bord de l'ISS, à 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. L’astronaute a d’ailleurs déjà donné une conférence de presse depuis l'espace.

Voici quelques propos recueillis depuis l’espace…

"C’est beaucoup mieux que ce que j’avais imaginé !”

"On était quand même très familier avec les équipements, parce qu’on s’est entraîné pendant des années, ajoute-t-il. Moi, cela fait sept ans que je prépare cette mission. Pourtant, ce qui frappe quand on arrive ici, c’est l’impression de liberté. On peut vraiment faire ce qu’on veut !"

Une liberté de mouvement dans ce nouveau terrain de jeu, en apesanteur. Thomas Pesquet a dû s’y habituer. Mais finalement, les choses sont venues relativement naturellement.

"Au bout de quelques heures, on s’habitue à prendre les virages en trois dimensions, monter et descendre, travailler à l’envers…"

Quant aux premières nuits passées dans l'espace?

"En fait, c’est super agréable parce qu’on dort en flottant, confie l’astronaute. C’est très reposant ! Et c’est parti pour six mois, donc heureusement !"

Car une fois sorti du sac de couchage, les journées de Thomas Pesquet sont très denses. Lever 6 heures, expériences scientifiques, travaux d'entretien de la station… L’astronaute a d'ailleurs été mis à contribution très vite pour réparer les toilettes de l’ISS. 

Retour à l'accueil